Wednesday, January 03rd, 2007 | Author:

Tout le monde a entendu parlé du fameux déménagement de Johnny Hallyday en Suisse (à Gstaad), et les nombreuses réactions des politiciens français à ce sujet.
Un de plus me diriez-vous ? En effet, Johnny n’est pas la première star à faire le pas. Alain Delon, Charles Aznavour, encore des sportifs comme Alain Prost, Guy Forget, Richard Virenque, Amélie Mauresmo, Sébastien Loeb, … habitent déjà en Suisse.
Mêmes certains célèbres avocats de la place genevoise (dont Me Charles Poncet) se permettent d’ajouter : L’État français fait beaucoup pour la prospérité de nos cantons, mais la Suisse n’est pas le seul pays d’accueil, il y a aujourd’hui une grande concurrence entre les différents exils.

Mais alors, pourquoi tant de stars en Suisse ? La réponse se trouve dans système fiscal français, l’imposition y est beaucoup trop lourde. L’ISF, ou l’Impôt Sur la Fortune, n’est plus adapté !

Et pourquoi Mme Royal se permet-elle de critiquer la Suisse, alors que le problème n’a rien avoir avec la Suisse ? Peut-être parce que la course à la présidentielle a comencé et que tous les coups sont permis !
Croyez-vous que des commentaires comme Si Ségolène Royal est élue, le Parti socialiste français prévoit de mettre sur pied un groupe de trois ou quatre grands pays européens pour remettre la pression sur la Suisse soient corrects ? NON, c’est inadmissible !
Ou encore d’accuser (via son porte-parole Arnaud Montebour) la Confédération suisse, qui sont ses dirs pratique un dumping fiscal qui cause préjudice à la France.
Selon ce brave Monsieur, cette concurrence exercée par la Suisse a des répercussions en France, où le taux moyen de l’impôt sur les sociétés est en baisse constante, avec des conséquences sur les impôts payés par le citoyen lambda.
L’ensemble des affirmations qui attaquent la Suisse sont disponibles ici. Ca vaut le détour !

La France est, à mon avis, très mal placée pour donner des leçons ! Et pourquoi la France ne s’attaque pas d’abord aux pays de l’Union Européenne comme la Belgique, l’Angleterre ou le Luxembourg qui pratiquent des rabais fiscaux encore plus avantageux que la Suisse.
Comme le dit Laszlo Molnar dans l’éditorial du Matin d’aujourd’hui :

L’Union européenne, faut-il le rappeler, a été bâtie sur la libre circulation des personnes et des capitaux. Johnny, comme d’autres, ont donc justement le droit de s’installer où il veut, n’en déplaise à M. Montebourg. En surtout, la Suisse n’est pas membre de cette Union, jusqu’à nouvel avis…

En bref, c’est à la France de mettre en place un système qui lui permettrait de récolter sa part sur les recettes engrangées par ces différentes industries sur son sol avant qu’elles n’aient se placer sur des comptes mieux gérés et plus profitables à l’étranger.

Et pour finir la conclusion de Pascal Comas dans son excellent article :

Espérons donc que l’exil de Johnny va contribuer a un véritable débat sur cette question, et si cela ne suffit pas, il serait fort utile que d’autres riches célèbres lui emboitent rapidement le pas avec force publicité : ils rendraient un service à la patrie !

Le problème est bien là ! C’est au governement français de faire quelque chose, et n’ont pas à la Suisse de se faire attaquer par celui-ci !

Category: Switzerland
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

No Responses

  1. 1
    Anonymous 

    Une petite parole pour les Français : avant de regarder la paille dans l’oeil du voisin, regarder la poutre qu’on a dans le sien.

    Johnny H. fait ce qu’il veut, aucun Suisse ni aucun Français n’a de raison de le juger.

    Très bon post, Yann 🙂

Leave a Reply » Log in