Thursday, April 30th, 2009 | Author:

After a long and hard (more than 40°C, no air conditional, …) journey by bus (more than 12 hours) from Bagan to Kalaw, I have arrived in a small village. This journey, I will not forget it…not because I was really tired, but because I met a charming and lovely burmese girl. Only a few talks (my colleague did not want to move on my seat…), but lot of stares and I had the chance to try many local products because of her. With these few words, I really would like to thank her…

Arrived in Kalaw, I went to Golden Lilly Guest House, recommended in Lonely Planet guide book, trying to meet Robin. Robin is a guide who offer a 3 days / 2 nights trek. During this trek, you can meet many minorities.

The day after, the famous Robin was there, ready to take us off the beaten trek.

  • 1st day : visit of Da-Nu, included a night
  • 2nd day : visit of Pa-O, included a night in a monastery
  • 3rd day : trek to Inle lake, with a cruise to Nyaungshwe

Last information : two french people arrived this morning, and will join us during these 3 days.

1st day

First steps in the town of Kalaw, then I visited a drinking water reservoir. The place is normally prohibited, only the government can access. The reason : drinking water, rare in Burma, is of course, reserved only for the government !

Throughout the journey, I discovered many kind of new herbs, fruits, plants and their benefits.

ATW 523

First village, from Pa-Lowng tribue, and I am already invited to take a tea with the family.

Robin 005

And as usual, lot of children are always very happy to see us.

ATW 542

At the halfway, in a village of Taung-Yo, I arrived into an old man house, the wise man of this village. Because he is one of the few doctors (maybe the last one) to practice medicine herbal (he produces everything by himself). As you can imagine, local people do not have access to our traditional medicines. A funny anecdote : I gave two Paracetamol tablets to a woman of the village, who suffered from fever and headaches…

ATW 558

At the end of afternoon, after 20 km walk, I arrived in a village of Da-Nu. I was received by a local family in their house, the companion of Robin was already there for several hours, preparing the diner.

2nd day

The next day, back on the road (not really), it’s more path. No cars can drive here, only buffalo cars can carry heavy loads.
Rubin 019
ATW 640

During the day, I passed through several villages, each time with new meetings. Under a blazing sun, durig a break on a village, I put a little bit of suncream. But that was without knowing the interest, even in these remote villages,  for white skin, especially from young girls. With the guide, I understood why they were so attracted by my suncream. Indeed, young girls believe that western people have a white skin because they use a special cream. And my suncream is also a special suncream for them … of course according to them, we have to moderate that. The children do not have the chance to go to high school, like us. In the case of these girls, I fully understand.
But it is not the first time that I meet asian girls, who dream to have a white skin like western people. And western people dream to have tanned skin…it’s pity, but that’s life…

An old woman was looking that with interest.

ATW 629

After 22 km, I have arrived into another village, Htee Thein (or Hti Tain). Few monks welcomed me in their monastery. At diner time, the 12 young monks prayed during one hour.

ATW 647

ATW 648

But the best thing from this day happened when I was walking around the village. I met a young teacher in a very small shop, she works there during school holiday. Otherwise, she is a teacher in this village. Government sends young teachers from big cities in every small villages for 3 or 4 years, helping the children to go to school. And you can not say no, it’s a mandatory.

The young teachers often find their time boring, but this teacher likes it. She maybe wants to stay 1 or 2 years more there. I talked a lot with her, her english was quite good…she has to teach english to the children too. I learnt many things about burmese life from her. After the diner, I had the chance to be invited by her seeing a movie, Spiderman 3. Every young monks and few children were there. Great evening, I really would like to thank her !

3rd day

I woke up at 5 o’clock when the monks were praying, then I took pictures with the head monk of the monastery.

Robin 024

Robin 026

Then long walk to the Inle lake…

Robin 027

At last, a small cruise on the lake using a pirogue…few buffaloes were talking their bath.

ATW 677

ATW 679

I really would like to thank Robin (right on the picture), and his companion. I recommend him, he his a amazing guide. During these 3 days, I learnt lot of things about nature, life in Burma, and also craps from the government !

Robin 033

Après un long et éprouvant (très chaud, plus de 40°C. pas de climatisation, pas de places pour les jambes, des routes qui ressembent à des chemins de campagnes, voir même pire) voyage en bus de plus de 12 heures au départ de Bagan pour Kalaw, je débarque au milieu d’un village, à environ 1’320 mètres d’altitute (un détail important, car à cette altitute, il ne faisait plus qu’une trentaine de degré !). Ce voyage, je ne suis pas près de l’oublier…non pas que la fatigue m’a marquée (quoique…) mais ce fût l’occasion de rencontrer une très charmante et adorbable birmane. Peu de paroles (mon collègue n’ayant pas voulu changer de place…), mais beaucoup de regards échangés, en plus des nombreux produits locaux que j’ai eu la chance de découvrir grâce à sa gentillesse. Par ces quelques mots, j’amerais vraiment la remercier…

Je m’égare, un peu…arrivé à Kalaw, direction l’auberge Golden Lilly sur recommandation du Lonely Planet afin d’y passer une nuit, mais surtout d’y rencontrer Robin. Robin propose en effet une randonnée de 3 jours et 2 nuits à la rencontre des différentes minorités de la région, de Kalaw au lac Inle.

Dès le lendemain, le fameux Robin est bien là, près à nous guider hors des sentiers battus. Au programme :

  • 1er jour : visite des Da-Nu, comprenant une nuit chez l’habitant
  • 2ème jour : visite des Pa-O, comprenant une nuit en monastère
  • 3ème jour :  descente jusqu’au lac Inle, avec croisière sur le lac afin d’y rejoindre Nyaungshwe.

Information de dernière minute, deux français de Bretagne sont arrivés le matin même, et seront de la partie durant ces 3 jours.

1er jour

Premiers pas dans le village de Kalaw, puis direction un réservoir d’eau potable. L’endroit est normalement interdit, seul le gouvernement y a accès. Pour cause : l’eau potable, rare en Birmanie, est biensûr, réservée au gouvernement lui-même !

Tout au long du parcours, je découvre toutes sortes de nouvelles herbes, fruits, plantes et leurs bienfaits.

ATW 523

Premier village Pa-Lowng et je suis déjà invité à prendre le thé, avec la famille au complet.

Robin 005

Et comme toujours, beaucoup d’enfants, toujours très content de nous voir.

ATW 542

A mi-parcours, dans un village des Taung-Yo, j’arrive chez un viel homme, un peu le sage du village. Pour cause, c’est encore un des rares médecins (si ce n’est le dernier) à pratiquer une médecine à base de plantes uniquement, qu’il fabrique biensûr lui-même. Comme vous pouvez l’imaginer, ces gens n’ont pas accès à nos médicaments traditionnels, produits en majorité provenant l’industrie pharmasautique suisse (Ciba, Sandoz, …). Pour l’anecdote, j’ai donné deux comprimés de Paracétamol à une femme du village, qui souffrait de fièvre et de maux de têtes…

ATW 558

En fin d’après-midi, juste avant la tombée de la nuit, après 20 km de marche, j’arrive dans un des villages des Da-Nu. Reçu par une famille locale dans leur maison traditionnelle, le compagnon de Robin était déjà là depuis plusieurs heures afin d’y préparer un succulant souper (ou diner pour certain).

2ème jour

Dès le lendemain, je reprends la route, ou plutôt le chemin. Aucun véhicule à moteur ne circule ici, seules des charrues tirées par des buffles permettent de transporter de lourds chargements.

Rubin 019

ATW 640

Durant tout la journée, je traverse de nouveau plusieurs villages, avec à chaque fois de nouvelles rencontres. Sous un soleil de plomb, je profite d’un court arrêt dans un village pour remettre un peu de crème solaire. Mais c’était sans savoir l’intêret, mêmes dans ces villages reculées, que les filles ont pour avoir une peau blanche. Grâce au guide, j’ai mieux compris pourquoi elles étaient tant attirées par ma crème solaire. En effet, les filles croient que les occidentaux ont une peau blanche parce qu’ils utilisent une crème blanchisante. Et ma crème solaire en fait partit…il faut biensûr modérer ces propros avec le fait que ces jeunes n’ont pas la chance d’aller à l’école comme nous. Dans le cas de ces jeunes filles, je les comprends tout à fait.
Mais ce n’est pas la première fois que je rencontre des filles asiatiques rêvant d’avoir une peau blanche comme les occidentaux, alors que les occidentaux rêvent d’avoir une peau bronzée, en passant leur journée à la piscine ou solarium, voir même en utilisant des crèmes auto-bronzantes…c’est malheureux, mais c’est comme cela…on n’est jamais content de son apparence.

Tout cela sous l’oeil d’une vieille femme regardant la scène avec curisité.

ATW 629

Après 22 km de marche, j’arrive dans un village nommé Htee Thein (ou Hti Tain), la destination finale de la journée. A mon arrivée, des moines m’accueillent dans leur monastère. A l’heure du repas, séance de prière pour les 12 apprentis moines du monastère.

ATW 647

ATW 648

Mais ce que je retiendrais tout spécialement de cette deuxième journée est une nouvelle rencontre (hé oui, encore une…). A peine arrivé, visite du village avant la tombée de la nuit jusqu’à un petit magasin, tenue par une jeune enseignante. Afin que les enfants de ces villages reculés puissent aussi aller à l’école, le gouvernement envoie, pour une durée de 3 à 4 ans, des jeunes enseignantes provenant de grandes villes. Et pas moyen de dire non, c’est une obligation lorsqu’on est choisi,.

Souvent, ces enseignantes trouvent le temps long dans ces villages reclués. Mais cette fois-ci, j’ai eu la chance d’en rencontrer une, qui aimait bien sa vie ici. Pour dire, elle prévoit même de prolonger d’une ou deux ans son séjour. Après de longues discussions (elle parlait assez bien l’anglais, matière qu’elle enseigne aussi aux enfants), j’ai appris beaucoup de choses sur la vie birmanie. J’ai même eu la chance d’être invité par elle à la séance de cinéma, entouré des 12 moines et des différents enfants du village. A l’affiche, Spiderman 3, que je n’avais pas eu la chance de voir. Excellente soirée, j’aimerais tout spécialement la remercier !

3ème jour

Réveil à 5 heure du matin par la prière matinale des moines, puis petite séance photo avec le chef du monastère.

Robin 024

Robin 026

Puis longue descente vers le lac Inle…

Robin 027

Pour finir cette magnifique randonnée, une petite croisière sur le lac Inle en pirogue avec en prime quelques buffles prenant leur bain.

ATW 677 ATW 679

J’ai même eu la chance d’apercevoir à l’oeuvre un pêcheur avec leur drôle de façon de ramer ; ils se tiennent debout sur la poupe de leur pirogue et manoeuvre la rame à l’aide de leur pied. Cela leur permet de voir d’en haut le fond de l’eau tout en ayant leurs deux mains de libre pour pêcher. Admirer plutôt, c’est unique au monde !

Robin 032

J’aimerais pour finir remercier Robin (à droite sur la dernière photo), et aussi son compagnon. Je ne peux que le recommander. Il a une connaissance et une culture inimmaginable. Pendant ces jours, ce fût vraiment un grand plaisir de discuter avec cet homme. J’ai appris beaucoup de choses sur la vie birmanie et les combines du gouvernement.

Robin 033

Category: Burma, World Tour
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

12 Responses

  1. 1
    Jeuyl 

    Ouf, quelques nouvelles enfin! J’commençais à me demander si vous n’aviez pas été aspirés par la jungle birmane comme Bob Morane… Non je m’égare. A J-15, le rendez-vous d’Hanoi se rapproche. Qui sera là, that’s the question!

  2. 2
    sid 

    Dans la jungle birmane….y a justement pas d’internet 😉
    Ton arrivee a Hanoi…je suis a Bangkok, en attente de mon avion pour Chiang Mai. Moi j’y serais, comme promis a toi et Thao.

    Bisous depuis Bangkok, ou je suis deja nostalgique de la Birmanie !

  3. 3
    Bruno 

    Super expérience et merci pour toutes ces photos et tes commentaires qui font rêver.

  4. 4
    nicole 

    c’est vraiment super d’avoir des nouvelles, on flippe un peu moins. Courage car 22 km de marche….. rès peu pour moi. Je préfère le tapis de marche dans ma chambre. Si j’ai soif, je descend 1 étage et me fait un thé…..sans la chaleur ! Bisou à tout bientôt

  5. 5
    annalise 

    Merci pour ces nouvelles, ça fait vraiment plaisir de savoir que tout se passe bien. Maintenant je te comprend, c’est une magnifique aventure! Bonne route à vous deux. Bises

  6. 6
    Thal 

    Je lis toujours !! et je suis rassurée de voir que l’asian touch fonctionne bien…. Plus sérieusement, les photos sont très chouettes et ce que ous vivez plutôt impressionnant !

    A bientot par ici, bisous

  7. 7
    sid 

    @ Bruno : C’est avec un grand plaisir que je vais partager mon aventure !

    @ Nicole : 22 km de marche, c’était pas grand chose 🙂 On s’est souvent arrêté pour admirer la nature, c’était très intéressant. A part la chaleur, c’était tranquille. Peut-être le 3ème, et encore.

    @ Annalise : Si même toi tu me comprends, alors j’ai tout gagné. Merci encore pour tout le support depuis la Suisse !!!

    @ Thal : l’asian touch, toujours MDR en lisant cette expression 🙂 Je me réjouis de voir tes photos aussi, cet été, je suis sûr qu’il y en aura des sympas !

  8. 8
    nob 

    Wow! It’s hard to gain the Burma’s information. But your post has vivid information! Someday I’d like to communicate with the people in Burma, too.

  9. 9
    Fréro 

    ‘diiiieu l’Fréro!
    Comment tu vas? sympa tes petites péripéties. Les photos parlent d’elles même… mais quand même, le truc qui tue le plus! c’est ta casquette! Mortelle 🙂
    Ici c’est tranquille le beau et chaud arrive gentiment. Les radars a Russin et Satigny sont fonctionnelles mtn, y a même des contrôles mobiles à la descente de Pessy! je te laisse imaginer le drame.

    Par contre, une question… qu’est ce qui foutent les deux types avec un coussin pour avion autour du cou?? faudra que tu m’expliques là!

    Aller demain je vais au ciné avec Sed on va sûrement refaire le monde avec mon aventurier préféré!

    Take Care and see you soon!

    Love

    Your Brother

  10. 10
    sid 

    @ Fréro : la fameuse casquette, c’est Biver qui doit être content….de la pub gratuite à travers toute l’Asie, son marché en pleine expension !

    Ah les radars de la police genevoise…ca me manque pas en tout cas.

    Pour les deux types, c’était un cadeau des deux français qui ont fait le trek avec nous, et on a fait la photo à la fin du trek, un bon souvenir !

    T’oubliras pas de saluer mon p’tit Sed adoré, 0 news de lui (ou presque)…dis-lui de passer ici !

  1. […] have time to go to the north of Laos, where you can stay in small villages, as I did it in China or Burma. But I can not do everything, I need to make choices. And this time, I have to be in Hanoi before […]

  2. […] connaissent pratiquement tout sur la faune et la flore locales. Cela me rappelerait presque une randonnée en Birmanie, avec un guide hors du common. J’ai même eu le droit de ressembler à un pirate, en donnant à […]

Leave a Reply » Log in