Wednesday, August 19th, 2009 | Author:

Après une semaine inoubliable à Séoul, j’ai décidé de me rendre dans le sud de la Corée, à Busan. Busan, la deuxième plus grande ville du pays. Un arrêt obligatoire avant de me rendre sur la magnifique île de Jeju, tout au sud de la Corée.

Rapide coup d’oeil dans mon guide de voyage afin d’y trouver un logement bon marché, voir le plus bon marché possible afin de limiter la casse dans mon budget (l’Asie du Sud-Est et ces logements bon marché sont maintenant révolus…). La Corée n’est pas un pays de routards, principalement du au coût de la vie élevé. Blue Busan Guesthouse sera mon choix, avec un lit pour moins de 20’000 won.

A peine arrivé sur place que je rencontre un Américain, Chris voyageant 6 semaines entre la Chine et la Corée suite à son licenciement (comme quoi, la crise a aussi de bons côtés), puis un Allemand, Torsten finissant son séjour en Corée après 7 mois d’étude.
Le soir, petite sortie dans un des quartiers populaires de la ville avant un retour vers 22h. Et là, à ma plus grande surprise, une équipe de personnes agées nous interdissent l’accès à notre guesthouse. Il faut savoir que la guesthouse en question est en fait un appartement loué par un couple de coréen au 13ème étage d’un immeuble, et aménagé afin d’y recevoir des voyageurs. Le salon sert de point de rencontre, et les trois chambres comprennent chacune 4 lits superposés. Un concept intéressant, surtout au niveau du coût dans un pays où l’espace habitable se fait rare, donc très cher.
Mais revenons à la suprise du soir…nous avons bon essayer, en vain, les personnes âgées nous repoussant dès que nous approchons de l’entrée du batiment. Calmement, nous appelons la responsable de la guesthouse, habitant dans le même immeuble, au 18ème étage. Deux minutes après, elle apparaît avec un étonnement que j’ai rarement vu.
Quelques explications en coréen, puis nous pouvons passés afin d’y rejoindre notre lit.

Quelques minutes plus tard, cette même responsable nous explique la raison : une personne âgée de l’immeuble est tout récemment décédée lié à la fameuse grippe porcine, plus connue sous le nom de code H1N1. Oui, mais pourquoi nous interdire l’entrée ? C’est malheureusement pas la première victime et certainement pas la dernière. Puis, la responsable nous donne le pourquoi : les personnes âgées sont convaincues que la grippe a été transmise par un étranger, un blanc (ou western) en quelques sortes. J’ai beau avoir beaucoup voyagé, c’est la première fois que je vis ce genre d’allusion !

Le lendemain, visite de la plage de la plus connue de Corée, Haeundae. Mais j’y reviendrais un peu plus loin. Le soir, nouvelle soirée dans un autre quartier branché de la ville, puis retour à la guesthouse comme le soir d’avant, mais cette fois, tout se passe sans problème. Pas de comité d’acceuil comme un jour précédent.

Le lendemain matin, chaun reprend sa route, moi y compris. Mais plus tard que tous les autres, mon ferry pour l’île de Jeju navigant de nuit. En fin de matinée, plus personne à part moi, la guesthouse étant vide. Alors qu’en règle générale, le passage dans ce genre de d’endroit est important, comme lors de mon premier jour. Je m’interroge, mais pas plus.
C’est seulement en quittant la guesthouse dans l’après-midi que je réalise que je suis le dernier ! Et oui, malheureusement pour les prochains voyageurs (en partant j’ai encore rencontré un Espagnol cherchant un logement bon marché, mais la responsable lui a dit qu’elle ne pouvait plus prendre de personnes…), la guesthouse est en train de mourir, voir morte. 
Même en partant, le comité d’acceuil du premier jour était présent, heureux que le dernier blanc parte, peut-être à jamais.

Autant je peux comprendre que l’histoire du passé peut marquer les esprits, la 2ème guerre mondiale étant, à mon avis, le meilleur exemple. Beaucoup de gens ont souffert, et pas seulement en Europe. Même lors de mon précédent voyage au Japon en 2006, j’avais rencontré des personnes âgées n’aimant pas les étrangers. Mais c’est clairement la première fois que ce genre d’histoire m’arrive.
Par contre, en aucun cas, je ne ferais de cette histoire une généralité sur les Coréens, qui sont des gens très serviables et toujours intéressés par vous aider, surtout la jeune génération !

Pour preuve, ma journée à Haeundae, la plage la plus populaire de Corée. C’est justement un bon contre exemple, ne pouvant pas finir sur une mauvaise note, tant j’ai passé du bon temps en Corée !
Une plage de 2 km de long, où les Coréens, principalement des jeunes (et toujours avec leur téléphone portable), viennent en nombre, surtout durant les vacances du mois d’août. Mais cette plage est différente, voir même très différente pour ceux que n’ont jamais eu l’occasion de se rendre sur une plage en Asie (Thailande exclue, les occidentaux étant clairement majoritaires).

IMG_8936

  • Des miliers de parasols
    La peau blanche étant un signe de réussite sociale et de beauté (surtout pour les femmes), vous ne trouverez personne allonger au soleil !

IMG_8935

 IMG_8943

  • Des miliers de bouées
    Comme je l’ai déjà signalé à plusieurs reprises sur ce même blog, les Asiatiques en général ne savent pas nager. Alors louer des bouées gonflable est un réel business en Corée !

IMG_8934

IMG_8941 

  • Interdiction d’aller où vous n’avez plus pied
    C’est peut paraître bizarre, mais c’est la réalité (c’est toujours pour la même raison). Une lignée de bouées rouges vous rappellent la limite à ne pas dépasser, et surtout des dizaines de sauveteurs vous sifflent, voir viennent vous rendre visite en jetski
    ! A ce même endroit, la profondeur est d’environ 1m50, autant dire que vous pouvez vous tenir debout.

IMG_8944

IMG_8939

 

  • Des bikinis !
    De nouveau, ca peut paraître bizarre. Mais il faut savoir qu’en Asie, les bikinis sont loin d’être monnaie courante. Je vous mets au défit de trouver en Asie des Asiatiques en bikinis sur les plages. Mais à Haeundae, la jeunesse corénne est plus ouverte, plus libre que sur les autres plages du pays…et c’est tant mieux ! On va quand même pas se plaindre…à un détail près, la partie inférieur du bikini est rarement visible, souvent cachée par un short.

IMG_8937

Le simple fait de savoir nager vous différencie du reste. Alors j’ai profité de l’occasion de donner des cours de natation à quelques Corénnes. C’était aussi l’occasion pour elles de pratiquer leur anglais, ce que beaucoup de Coréens essayent de faire avec des étrangers.

IMG_8947

Category: Korea, World Tour
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

No Responses

  1. 1
    nicole 

    Salut mon grand, alors 2 semaines sans nouvelles, ou tu sors trop et n’as plus le temps d’écrire ou ….. Bisou

Leave a Reply » Log in