Wednesday, October 07th, 2009 | Author:

L’Ouzbékistan, c’est surtout des architectures magnifiques, qui ont plusieurs centaines, voir miliers d’années. Beaucoup de mosquées ou mausolées dans les trois principales villes touristiques : Samarkand, Buhkara et Khiva.

Samarkand

IMG_9786

IMG_9796

IMG_9817

IMG_9882

IMG_9977

Buhkara

IMG_0045

IMG_0056

IMG_0062

Khiva

IMG_0090

IMG_0086 IMG_0141

Maintenant que la partie touristique est faite, on peut passé à des choses différentes…

Les rencontres tout d’abord. Depuis que je voyage en solitaire, je fais plus de rencontres. Ce ne veut pas dire que je n’en faisais pas avant, mais c’est vrai que c’est différent. Et justement, j’en ai fait de nouvelles. A peine arrivé dans la capitale que je me suis rendu à la gare principale afin d’y acheter mon billet de train. Et là, je rencontre deux Japonaises, Chihiro et Mirai, un peu perdues à la gare de Tashkent. Après les avoir aidées pour acheter leur billets de train avec mes quelques mots de russe que j’ai appris au Kirghisztan, elles m’ont preté 4’000 soms (l’équivant de 2 USD), afin que je puisse aussi acheter à mon tour mon billet de train (le prix indiqué dans mon guide de voyage ayant augmenté depuis sa parution). Cela ne faisait même pas 20 minutes que nous nous connaissions !

IMG_0012

Au final, c’est 3 journées inoubliables que j’ai passée avec elles. Comme tout bon moment a une fin, j’ai du leur dire aurevoir à la gare de Samarkand. Un moment particulièrement difficile, surtout pour Chihiro. Mais comme je l’ai déjà indiqué dans mon dernier post sur le Japon, je leur ai promis que j’y retournerais tout bientôt !

Le lendemain, une nouvelle surprise m’attendait, et pas n’importe laquelle. J’ai eu la chance d’être invité à diner avec Patrice, un ami de longue date. Il a la particuliarité d’habiter la même commune que moi dans la canton de Genève et d’y être maire depuis de très nombreuses années. Comme le monde est parfois petit…
Un excellent repas ouzbék sur la fameuse place de Lyabi-Hauz, au centre de Bukhara, en plein coeur de la vieille ville. De longues discussions sur mon voyage, mais aussi sur les dernières nouveautés en provenance de ma petite commune. Après plus de 6 mois, ça fait vraiment bien de revoir un ami. J’aimerais tout particulièrement remercier lui et ses campagnons de voyage pour cette très sympatique soirée !

IMG_0016

Mais l’Ouzbékistan, c’est aussi un énorme désastre écologique et économique. Un bel exemple, où l’Homme est prêt à détruire l’environnement pour faire de l’argent…
Cet exemple, tout le monde en a entendu parlé un jour : la célèbre mer d’Aral, partagée entre l’Ouzbékistan et la Kazakhstan.

Depuis plus de 50 ans, l’Homme a surexploité ce qui sera la principale ressource du 21ème siècle : j’ai nommé l’eau ! Et pour s’en rendre compte, rien ne vaut qu’une petite visite à Moynaq, une ville tristement célèbre pour avoir été une des principales villes économiques de l’Ouzbékistan par le passé. Une ville portuaire vivant de la pèche et de l’industrie nautique. Mais aujourd’hui, c’est totalement différent…

Après un long voyage entre Khiva et Moynaq via Nukus, je suis finalement arrivé au couché du soleil dans cette petite ville, au nord-ouest de l’Ouzbékistan. Là, je découvre une ville fantôme, où la majorité des maisons sont délabrées  et surtout inhabitées. De nuit, il y a carrément plus personne dans les rues. Pas de restaurants, de cafés où il est possible de manger quelque chose. Juste un petit magasin, où j’ai pu trouvé quelques tomates, du fromage et un snickers datant d’il y a quelques mois. Mais peu importe, il fallait bien que je mange quelque chose.

IMG_0388

IMG_0461

IMG_0487

Le lendemain matin au levé du soleil, direction la seule attraction de cette ville : ses bateaux échoués dans une mer de sable ! Et oui, c’est malheureusement le résultat du détournement de l’eau des fleuves alimentant de cette mer.  Et tout cela à cause d’une des principales sources de revenus de cette région (voir pays) : le coton !

IMG_0244

Et comme vous pouvez l’imaginer, le problème du coton, c’est qu’il est énormément gourmant en eau ! A titre de comparaison, l’irrigation dont le coton a besoin demande autant d’eau que tous les ménages du monde réunis.

Et voilà, après toutes ses années, l’eau a disparu sur plus de 120 km, la salinité a été multiplié par 4, la superficie a été divisé par deux, le volume d’eau par trois. Un reportage d’ARTE, intitulé “Le retour de la Mer d’Aral : à quel prix ?”, laisse entrevoir un espoir. Mais personnellement après ce que j’ai vu, je n’y crois pas, surtout lorsqu’on voit que la mer a encore diminué en 2008…j’espère vraiment me tromper.

Les conséquences ne s’arrêtent pas là.  Quelques exemples :

  • L’eau potable contient aujourd’hui quatre fois plus de sel par litre que la limite recommandée par l’OMS (maladies rénales, diarrhées, …).
  • A cause de la salinité croissante, la faune et flore marines ont été détruites.

Le but de cet article est pas de faire un historique (si vous voulez plus de détails, je trouverais plein d’information), mais simplement de vous faire part de ce désastre écologique qu’est la mer d’Aral. On ne peut pas rester indifférent !

Et pour finir, quelques clichés avec une touche de bonheur ou d’humour :

IMG_0265 IMG_0206

IMG_0047

101_2765

Category: Uzbekistan, World Tour
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

No Responses

  1. 1
    Sed 

    Superbe la photo avec Mr. le Maire! D’ailleurs si tu lis ca Patrice, je te passe le bonjour.

    Peut-être un petit projet en début d’année de partir en Afrique du Sud avec Rothis et Farfouille… ca peut être un grand moment.

    Profite bien de tes derniers moments en Asie, et j’imagine à bientot en Australie?

    Y a Xavier qui fait le Vietnam là, il va partir après pour le Laos… c’est marrant il fait comme toi 😉

    ++ Fréro, c’est toujours un plaisir de te lire, et merci pour le temps que tu prends à nous montrer tout ca!

  2. 2
    sid 

    @ Sed : Hehe la photo avec Patrice, un grand moment !

    Pour l’AdS, on en discutera online…

    Oui, ce soir je m’envoie pour la Chine, afin d’y prendre mon vol pour l’Australie.
    Une dernière soirée à Beijing en passant…et à Hong Kong aussi 😉

    Le Vietnam, c’est sympa, surtout si t’es avec qq1 qui parle vietnamien…sinon, c’est comme en Chine, y a des arnaques partout. Mais l’Asie du Sud reste assez touristique, surtout le Laos & Vietnam. Le Cambodge c’est mieux pour ca…ou la Malaisie 🙂

  3. Magnifiques mosquées, c’est le moins qu’on puisse dire ! Et tu t’améliores jour après jour en photos, deviendras-tu un jour photoreporter ?

    Le désastre de la mer d’Aral, Jean d’Ormesson en parle de manière limpide dans l’un de ces récents livres, “Voyage au pays du coton”, que je ne peux que recommander. J’en avais parlé sur mon petit blog lorsque j’avais fini de le lire…
    http://bruno.kerouanton.net/blog/2007/11/19/voyage-au-pays-du-coton/

  4. 4
    sid 

    @ Bruno : Hehe photoreporter…peut-être 🙂 Merci pour ton pointeur, depuis que j’ai vu ça, je suis très intéressé par ce sujet, tellement c’est une misère ce que l’Homme a pu faire dans toutes ces années.

  5. disons que les gens d’ici ne se rendent pas compte (et c’est assez facile à comprendre) qu’en achetant des T shirts en coton ils tarissent la planète… Le coton, justement, ça fait écolo, nature… sauf si on l’exploite de la sorte.

    Savais-tu que les plants de coton utilisés en textile sont désormais quasiment tous OGM, notamment avec des croisements de gènes d’araignée pour en améliorer les qualités au sol et sur le plan textile… Beau bricolage qui en ferait frémir plus d’une, surtout celles qui redoutent les araignées !!!!

    Cela plus la mer d’Aral disparue, et bien d’autres inquiétudes contemporaines… Mais comme il est *très difficile* de faire prendre conscience qu’un tee-shirt, même en coton, n’a rien d’écologique non plus, c’est un combat de titan.

    Bonne journée.

  6. 6
    sid 

    @ Bruno : A grande échelle, plus grand chose n’est écologique, malheureusement !
    Pour les croisements, je ne connaissais pas cette variante, mais à vrai dire, ca m’étonne même pas.
    Mais en tout cas ca fait réfléchir…

Leave a Reply » Log in